ONG DAPI-BENIN

(Dispensaire Ami des Prisonniers et des Indigents)

02 BP 526 Bohicon

Tél: +229 22 15 39 80

      +229 97 02 30 07

ongdapibenin@yahoo.fr

 

 

LAUREAT 2013 DU PRIX DES DROITS DE L'HOMME

DE L'AMBASSADE DE FRANCE AU BENIN

             

 

 

 

     DAPI-FRANCE

             69630 Chaponost

        Tél :+ 33 6 09 69 54 42

        sydapibenin@gmail.com

       

 

Un seul nom :  DAPI,

 

Une seule volonté :

 

aider les prisonniers et leurs familles.

PROJET DE FABRICATION DE KLOUI-KLOUIS

Ce projet fait partie d’un projet plus vaste d’autonomisation de villageoises organisées en groupements pour créer des activités génératrices de revenus (AGR).

 

 

Objectif du projet :

 

Il existe huit groupements dans la commune de Djidja, arrondissement de Dan,  au nord de Bohicon regroupant environ 100 à 120 femmes. La plupart de celles-ci ont un rapport avec la prison (anciennes prisonnières, femmes de prisonniers…), d’où l’intervention de notre association DAPI-BENIN.

 

Les kloui-klouis sont des beignets très fins fabriqués à base de pâte d’arachide et accompagnant les plats de gari (farine de manioc). Ils sont très appréciés des Béninois.

L’objectif du projet consiste donc en la fabrication et la commercialisation des kloui-klouis par ces groupements de manière à leur générer une source de revenus. Il est nécessaire pour la réalisation de ce projet d’obtenir un prêt de 1 680 000 FCFA par groupement soit 2565 Euros.

 

Fabrication des Kloui-Klouis :

 

Les villageoises vont acheter des sacs d’arachide au marché. Elles les trient afin d’éliminer les impuretés, les amènent  au moulin pour obtenir une pâte homogène. Cette pâte est laissée à reposer ; on récupère ensuite à la surface plusieurs litres d’huile (qui sont vendus de leur côté).

 

 

La pâte d’arachide moulue est roulée pour fabriquer les kloui-klouis qui sont frits dans l’huile. Ils seront regroupés par lots de quarante pour être vendus.

 

 

Organisation de cette fabrication :

 

1-      Matière première : les arachides sont achetées par sacs de 100 kg dont le prix varie selon la saison : de 300 à 600 F CFA le kilogramme. Il est donc intéressant de faire des stocks en période de faible coût des sacs, en prenant en compte le caractère putrescible de la matière première. Cela nécessite la constitution d’un fond de roulement avec un premier investissement important. Une autre possibilité consiste à négocier  avec un marchand en gros d’arachide un prix moyen annuel du sac (l’idéal étant 350 F CFA le kilo, soit 53.5 Euros par sac de 100 kilo).

 

2-      Equipement : Il faut doter les groupements des ustensiles nécessaires à la fabrication des kloui-klouis : bassines, seaux, plateaux... Le financement de l’équipement est pris en charge par DAPI-BENIN.

 

3-     Débouchés :

 

  • Grossistes alimentaires  pour vente sur le marché: au Bénin la plupart des achats se font sur les marchés.                                                                                          
  • Alimentation des prisonniers. Un programme alimentaire est défini annuellement pour l’ensemble des prisonniers du Bénin : deux fois par semaine chacun des 8.000 détenus reçoit cinq kloui-klouis pour accompagner le bol de gari. Les groupements de Dan vont répondre à l’appel d’offre annuel en ce qui concerne la prison civile d’Abomey située à proximité de Dan.

 

Dans un second temps, en cas de succès de l’opération « Kloui-klouis », la même démarche sera instaurée pour fabriquer le gari (farine de manioc).

 

  • Vente de l’huile récupérée lors de la fabrication des  kloui-klouis : 20 L / 100 Kg d’arachide.
réunion préparatoire au projet
réunion préparatoire au projet