ONG DAPI-BENIN

(Dispensaire Ami des Prisonniers et des Indigents)

02 BP 526 Bohicon

Tél: +229 22 15 39 80

      +229 97 02 30 07

ongdapibenin@yahoo.fr

 

 

LAUREAT 2013 DU PRIX DES DROITS DE L'HOMME

DE L'AMBASSADE DE FRANCE AU BENIN

             

 

 

 

     DAPI-FRANCE

             69630 Chaponost

        Tél :+ 33 6 09 69 54 42

        sydapibenin@gmail.com

       

 

Un seul nom :  DAPI,

 

Une seule volonté :

 

aider les prisonniers et leurs familles.

L’ÉCHANGE FRANCE BÉNIN

 

Enseignante à Vénissieux (proche de Lyon), dans un quartier où l’immigration est particulièrement présente, l’opportunité de correspondre avec des enfants béninois ne risquait pas de m’échapper.

L’année dernière, ma classe de CM1 a commencé cet échange au travers de lettres, dessins et photos pour se présenter, et leur montrer l’école, le quartier, les immeubles dans lesquels ils vivent… Ils ont aussi envoyé des critiques littéraires de leurs livres préférés que Sylvie [présidente de DAPI-France] a achetés pour les emmener aux enfants de l’internat. Enfin, ils leur ont envoyé un ballon dédicacé de tous leurs prénoms, car ils ont été très touchés de voir sur une photo qu’ils jouaient au foot avec une tongue. En échange, leurs correspondants béninois leur ont envoyé des lettres, des dessins, des photos et des vidéos de chants et danse traditionnels, qui ont été reçus avec beaucoup de joie.  Sylvie a rapporté à mes élèves de délicieux beignets aux arachides (préparés par Jocelyne, la responsable de l’internat, et par les plus grandes des internes) et elle est venue les rencontrer un après-midi pour leur expliquer son rôle et leur parler plus précisément de leurs correspondants.

 

Mes élèves se sont par ailleurs grandement intéressés au Bénin, à sa géographie, sa faune, les religions pratiquées, les langues parlées, la politique, la monnaie… De par leurs origines et leurs voyages en Afrique ou en Asie, nombreux d’entre eux mettaient du sens aux difficultés d’accès à l’eau et à l’électricité. Suite à un gros travail de recherche, ils ont réalisé de belles affiches qu’ils ont présentées à toutes les autres classes de l’école. Les autres élèves (et collègues !) ont été tellement intéressés que l’expérience a été renouvelée cette année, mais pour 6 classes (CM1 – CM2 uniquement).

 

Pour varier les plaisirs, nous avons commencé l’échange sur des présentations différentes sous forme de portraits chinois, que Sylvie leur a apportés en décembre 2016. L’année dernière, mes élèves m’avaient fait part de leur regret de ne pas pouvoir « aider » davantage leurs correspondants ; l’idée d’un projet solidaire me travaillait alors depuis. C’est pourquoi nous avons décidé cette année de réaliser un marché solidaire au sein de l’école. Pour financer ce projet, nous avons réalisé trois ventes de goûters, puis utilisé l’argent récolté pour acheter la matière première d’ateliers créatifs que chacun des 6 enseignants concernés par l’échange a proposé (thème du partage ou de l’artisanat africain).  Nos élèves ont alors choisi l’atelier qui les intéressait le plus et ont réalisé avec le plus grand soin et intérêt des crocodiles en perles et bracelets brésiliens aux couleurs du drapeau béninois, des mobiles d’animaux en origamis, des porte-clefs, des boucles d’oreilles, des sacs en toile, des boîtes à bijoux… D’autres classes de CE1 ont voulu se joindre à nous, ainsi que les animateurs du centre de loisirs qui ont organisé des ateliers créatifs sur le temps périscolaire, pour notre plus grand plaisir. Cette belle énergie solidaire aura permis de réaliser un superbe marché de la création le 5 mai 2017, au sein de l’école, dans lequel se mêlaient les stands d’objets réalisés par les enfants, un stand de présentation de l’échange et du Bénin tenu par un groupe d’élèves, des stands de jeux, deux stands de cuisine entièrement gérés par des mamans de l’école… Ce marché a été une vraie réussite et l’occasion de valoriser ce bel élan de partage. Il aura aussi rapporté une jolie somme qui sera utilisée pour l’alimentation des enfants de l’internat. Sylvie apportera cet argent au mois de septembre et achètera sur place les produits alimentaires.

 

 

La même semaine, nous avions diffusé à nos élèves un diaporama de toutes les photos et vidéos rapportées du Bénin. Ces élèves ont été extrêmement touchés et ont eu des questions très pertinentes. Une prise de conscience évidente des inégalités présentes sur notre planète est née. Plusieurs m’ont dit vouloir s’engager dans des projets solidaires plus tard car ils n’acceptent pas ces injustices. Ils ont tous relevé la joie que dégageaient leurs correspondants.

Par ailleurs, j’ai senti une certaine fierté chez de nombreux élèves (et leurs parents) qui se sont reconnus dans plusieurs sujets abordés lors de cet échange. Cela a été l’occasion de faire des liens avec leurs propres expériences de vie, avec leurs familles…

 

 

Aujourd’hui, des élèves viennent encore me voir pour en savoir plus sur leurs correspondants, sur les conditions de vie au Bénin… et m’ont fait leur promettre que l’on continuera cet échange ! Je ne manquerai pas de tenir ma promesse…

 

rédigé par Marion.