ONG DAPI-BENIN

(Dispensaire Ami des Prisonniers et des Indigents)

02 BP 526 Bohicon

Tél: +229 22 15 39 80

      +229 97 02 30 07

ongdapibenin@yahoo.fr

 

 

LAUREAT 2013 DU PRIX DES DROITS DE L'HOMME

DE L'AMBASSADE DE FRANCE AU BENIN

             

 

 

 

     DAPI-FRANCE

             69630 Chaponost

        Tél :+ 33 6 09 69 54 42

        sydapibenin@gmail.com

       

 

Un seul nom :  DAPI,

 

Une seule volonté :

 

aider les prisonniers et leurs familles.

En 2016, l’Opération Savon s’est révélée être un grand succès et permettra encore cette année de fournir en produits d’entretien des femmes et des mineurs incarcérés.

 

 

En 2017, nous lançons une nouvelle opération, plus ambitieuse, l’Opération « Patte de Lapin ou Cuisse de Poulet », dont le but est de d’obtenir l’argent nécessaire à la construction et la mise en route d’un poulailler et/ou d’un élevage de lapins à la prison de Lokossa.

 

Ces deux élevages répondent à plusieurs objectifs. Les poules et les lapins ne vont que peu servir à l’alimentation des prisonniers qui sont plus de 400. Mais leur vente va rapporter de l’argent utilisé pour améliorer les conditions de vie dans l’établissement pénitentiaire. Par ailleurs, la prison de Lokossa n’ayant que très peu d’activités à proposer aux hommes incarcérés, une sortie de la cour des hommes pour se rendre à l’air libre s’occuper des animaux ne peut qu’intéresser des prisonniers qui passent beaucoup de temps simplement à attendre… Enfin, l’apprentissage de l’élevage peut servir à la sortie de prison à une réinsertion plus facile.

 

La prison de Lokossa n’en est pas à sa première collaboration avec DAPI-France. DAPI a déjà fourni deux machines à coudre qui fonctionnent à plein régime. Nous avons rencontré en décembre les jeunes hommes en plein travail, heureux de nous montrer les chemises réalisées avec des pagnes. De même, l’atelier de beignets créé par les prisonnières continue à produire d’excellents produits.

Un autre élément indispensable à la réussite d’un projet est la pertinence de celui-ci. Trop souvent, des initiatives promues par des associations étrangères ne correspondent pas en fait à un réel besoin sur place et les actions de ce fait ne sont pas pérennes. Ici, l'élevage’est une suggestion de l’administration pénitentiaire de la prison de Lokossa qui nous a poussés à lancer ce projet. Sous l’égide de la régisseure, Agnès , le gardien-chef de la prison et quatre prisonniers dont deux étaient éleveurs ont bouclé le projet et son financement.

 

Tout est donc prêt à démarrer.

 

Reste à trouver l’argent. Nous lançons donc notre nouvelle opération.

3000 euros sont nécessaires pour mener le projet à son terme, dont 1000 euros très rapidement pour construire dans un premier temps le poulailler. Le reste de l’argent sera versé progressivement, lors des voyages sur place de la présidente de DAPI-France qui pourra nous rapporter au fur et à mesure des nouvelles et des photographies témoignages du bon avancement des travaux.

 

Notre page Facebook va être très réactive et vous permettra de nous donner votre avis et vos idées pour arriver à ramener la somme nécessaire.

 

 

Pourquoi nous aider ? Pourquoi aider ces prisonniers de droit commun béninois, dont tout nous sépare a priori ? Parce qu’ils sont des hommes comme vous et nous, qui souffrent souvent beaucoup des conditions très dures d’emprisonnement, et dont la vie en prison peut complètement changer grâce à vous. Parce que cet argent sera utilisé pour ce qu’il est prévu, avec rapports réguliers. Parce que nous pouvons tous avoir un jour un proche qui déraille hors des chemins légaux et qu’il est alors doux d’avoir quelqu’un qui vous tend la main.

Alors tendez-nous la main et ensemble, élevons poules et lapins à la prison de Lokossa, au Bénin !